EnglishFrançaisDeutschPortugaisEspagnol

Qui NOUS SOMMES


But

Concentrez-vous sur la solution, pas sur le problème

InPACTO est une organisation à but non lucratif qui a mobilisé différents secteurs pour promouvoir le travail décent pendant 15 ans, depuis la création du Pacte national pour l'éradication du travail des esclaves.

Nous innovons en construisant des ponts entre le secteur productif, la société civile et le secteur public en respectant les différences et le potentiel des différents acteurs. En changeant la logique du problème en celle de la solution, l'Institut travaille avec les entreprises pour construire conjointement des filières qui favorisent le travail décent dans les chaînes de production nationales et internationales. Un programme fondamental aligné sur les objectifs de développement durable des Nations Unies, principalement avec l'ODD 8 Travail décent et croissance économique, l'ODD 12 Consommation et production responsables et l'ODD 17, sur l'importance des partenariats pour le développement durable.

En raison de cet objectif et de l'historique de ses activités, InPACTO est invité à collaborer avec les gouvernements, les organisations commerciales et la société civile au Brésil et à l'étranger.

Remerciements

InPACTO est internationalement reconnu comme une initiative efficace dans la lutte contre le travail forcé contemporain pour être une action innovante, impliquant plusieurs acteurs et organisations sociales, et pour dialoguer et qualifier l'approche du secteur productif, en promouvant le protagonisme et l'action collective.

Reconnue comme un expert par l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), référencée par l'ONU pour son expérience innovante dans les accords multilatéraux et citée par une étude de l'OIT comme l'une des réponses institutionnelles du secteur privé au Brésil au problème, InPACTO approfondit dans la recherche de solutions pour les chaînes de production mondiales.

OIT

En 2009, l'Organisation internationale du travail (OIT) a publié l'étude «Combattre le travail des esclaves: l'exemple du Brésil 2 1» mettant en évidence la performance du Pacte national des entreprises contre le travail des esclaves, qui a donné naissance à InPACTO.

ONU

L'étude de l'OIT a attiré l'attention des Nations Unies, qui ont envoyé dans le pays le rapporteur spécial Gulnara Shahinian de la Commission des droits de l'homme des Nations Unies. À la fin du rapport des Nations Unies, le pacte a été reconnu comme une référence internationale et un mécanisme important pour lutter contre les violations des droits de l'homme.

OSCE

Actuellement, InPACTO fait partie du groupe des institutions de l'OSCE pour la défense des droits de l'homme et du droit commercial international et des autorités publiques des gouvernements membres de l'Europe. L'objectif du groupe est de développer un guide des marchés publics visant à mettre en œuvre des mesures concrètes pour prévenir la traite des êtres humains dans les chaînes d'approvisionnement.

AU BRÉSIL

Au Brésil, InPACTO est reconnu par différents secteurs comme un espace de dialogue sûr pour des problèmes communs, unissant les entreprises dans la recherche de solutions collectives.

Pour les 15 ans d'histoire du Pacte avec le secteur productif et pour ses connaissances techniques sur le sujet, l'Institut a été invité à participer aux Commissions pour l'éradication du travail des esclaves, dans toutes les instances gouvernementales - Comtrae (municipal), Coetrae (état) et Conatrae (national).

L'Institut est également fréquemment invité par les universités à contribuer au débat universitaire sur la lutte contre le travail des esclaves dans les chaînes de valeur mondiales.

Mission & Vision

Mission

Promouvoir la prévention et l'éradication du travail forcé dans les chaînes de production des entreprises nationales et internationales.

Vision

Le Brésil libéré du travail forcé.

Histoire

15 ans de performance et d'impact

La lutte contre le travail des esclaves au Brésil a été renforcée en 2003, avec la création du premier Plan national de lutte contre le travail des esclaves, la Commission nationale pour l'éradication du travail des esclaves (Conatrae) et la Dirty List. L'année suivante, le Secrétariat HD de la Présidence de la République a sollicité le soutien de l'Organisation internationale du travail (OIT) pour réaliser une étude de la chaîne de production indiquant les secteurs économiques impliqués dans le travail forcé au Brésil. L'étude a été développée par l'ONG Repórter Brasil et des noms de sociétés liées aux produits vendus par les employeurs sur la Dirty List.
Les entreprises cartographiées par l'étude ont été invitées au dialogue par l'Institut Ethos pour les entreprises et la responsabilité sociale et par l'Organisation internationale du travail et se sont engagées à ne plus négocier avec les fournisseurs qui exploitaient le travail des esclaves. Ainsi, en 2005 a été créé le Pacte national pour l’élimination du travail des esclaves qui, en un peu moins d’une décennie, a réuni plus de 400 signataires.
Afin d'élargir la capacité de réponse des entreprises, le Pacte national pour l'éradication du travail des esclaves (InPACTO) a été créé en 2014. Le processus de transition a été coordonné par l'Organisation internationale du travail (OIT), l'Institut Ethos pour les entreprises et la responsabilité sociale, l'Institut de l'observatoire social et l'ONG Repórter Brasil, avec la collaboration des entreprises Cargill, Carrefour, C&A, Eletrobrás Eletronorte, Grupo André Maggi et Walmart Brasil.
Les 5 grandes étapes d'InPACTO au cours de ces 5 années
  • Nous renforçons la lutte contre le travail forcé au Brésil
  • Nous encourageons le rôle moteur des entreprises dans leurs chaînes de production
  • Nous encourageons le dialogue entre les entreprises, les gouvernements et la société civile
  • Nous avons élargi notre participation au scénario international
  • Nous avons réorganisé la structure institutionnelle de l'organisation
Découvrez les faits pertinents de notre voyage au cours de ces cinq années:
2014
  • En mai, le Pacte national pour l'éradication du travail des esclaves (InPACTO) est créé pour renforcer et étendre les actions menées par le Pacte national pour l'éradication du travail des esclaves. Cette année-là, le pacte comptait plus de 400 signataires, ce qui représentait ensemble environ 35% du PIB brésilien.
2015
  • Séminaire InPACTO: Célébration des 10 ans du Pacte national pour l'éradication du travail forcé.
  • Le diagnostic du travail forcé montre que la situation empire dans le pays.
  • Des demandes d'études sur les chaînes de production se posent.
  • Processus de suivi des engagements InPACTO effectué.
  • Ouverture de l'agenda international avec l'OIT (WDC et Californie - USA).
2016
  • InPACTO et ses partenaires reçoivent Kailash Satyarthi, prix Nobel de la paix 2014.
  • InPACTO porte la «voix» des entreprises auprès de la Commission nationale pour l'éradication du travail des esclaves (Conatrae) et des organismes publics.
  • Lancement du rapport de suivi des engagements InPACTO.
  • Les groupes de travail InPACTO Textile et Carnauba gagnent en force.
  • Le travail des esclaves touche plus de 160 XNUMX Brésiliens, estime Walk Free.
  • Le MPF demande aux banques de ne pas financer les employeurs qui recourent au travail forcé.
  • La Cour interaméricaine des droits de l'homme sanctionne le Brésil pour travail forcé.
2017
  • Le Brésil ratifie le protocole contre le travail forcé.
  • InPACTO a un programme de représentation internationale intense: il participe, à Moscou, à une conférence sur la traite des êtres humains; un forum mondial sur le travail forcé en Thaïlande; et atelier et formation aux États-Unis.
  • La zone de mobilisation et de relation a été créée, amorçant la fidélité des entreprises à InPACTO.
  • XNUMXer séminaire InPACTO - Réunion des associés
    Début des projets de stratégie café et du système de génération et de gestion de l'information
  • Inspection du travail des esclaves pour manque de fonds.
2018
  • InPACTO contribue à l'élaboration d'un guide international publié par l'OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe).
  • Le projet de table basse du Brésil mobilise les organisations pour discuter des défis du secteur.
  • Une formation a été offerte aux entreprises membres.
  • Mesa de Café Brasil organise un atelier sur les instruments normatifs pour la durabilité sociale du secteur.
  • InPACTO participe au lancement du Fashion Brasil Transparency Index.
  • InPACTO lance le Pacte sectoriel pour la durabilité sociale du Café do Brasil.
  • Définition d'une nouvelle identité institutionnelle (mission, valeurs, théorie du changement, positionnement).
  • InPACTO se consolide en tant qu'institution de dialogue sur le thème avec l'OIT, le Département américain du Travail (USDOL), US Borders and Customers, Ethical Trade et les universités britanniques.
  • La Commission du développement économique, de l'industrie, du commerce et des services de la Chambre des députés approuve la suppression du CNPJ des entreprises impliquées dans le travail forcé.
  • Le ministère du Travail publie la liste des esclaves.
2019
  • L'année 2019 marque les cinq années de réussite d'InPACTO. Pour fêter cela, l'organisation a organisé un séminaire qui a réuni 43 membres fin mai lors de la présentation de la nouvelle identité visuelle, des nouveaux statuts et du rapport annuel.

Transparence

Procès-verbal de l'Assemblée générale annuelle 2020

Procès-verbal de l'Assemblée Générale Ordinaire Virtuelle et Exceptionnelle du 30 avril 2020 (enregistré chez un notaire). Pour accéder au fichier complet, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Télécharger

Solde 2019

Le bilan 2019 d'InPACTO est disponible. Pour accéder au fichier complet, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Télécharger

Rapport annuel 2019

Notre mission exige que chaque année nous puissions grandir et mûrir. 2019 n'était pas différent. Une année marquée par la restructuration et le renforcement institutionnels, la consolidation d'importants partenariats et un grand pas en science des données. Lisez notre rapport pour en savoir plus!

En savoir plus

Nouveau statut

Le nouveau statut, récemment reformulé, contribue à la réalisation d'un des objectifs stratégiques de l'organisation pour la période 2018-2022: consolider sa gouvernance, sa transparence et sa pérennité financière. Les rôles des Conseils et la dynamique de l'association et de l'adhésion, ainsi que le départ des membres, sont devenus plus clairs et plus définis dans le nouveau document.

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour télécharger le fichier.

TÉLÉCHARGER

La révision du statut a également élargi le champ d'action d'InPACTO - d'une focalisation exclusive sur la lutte contre le travail des esclaves à une approche visant à promouvoir la dignité humaine, le travail décent et aussi à lutter contre le travail des enfants. Cela permettra, à l'avenir, le développement d'actions larges dans les chaînes de production, par exemple.

Rapport annuel 2018

Le rapport annuel 2018 d'InPACTO apporte les grandes réalisations et les défis de l'organisation, au moment où il termine cinq ans d'existence.

lire ici

Avis de convocation à l'assemblée générale annuelle

InPACTO invite ses membres à participer à l'AGO virtuelle et exceptionnelle, en raison de la pandémie causée par COVID-19. L'Assemblée aura lieu le 30 avril 2020, de 09h00 à 12h00.

En savoir plus